Raccourcis:

Accueil > Actualités > Le mot de Pierre Camani et Patricia Willaert

  • Imprimer

Le mot de Pierre Camani et Patricia Willaert

Pierre Camani et Patricia Willaert

Edito conjoint de Pierre Camani, président du Conseil départemental de Lot-et-Garonne et Patricia Willaert, préfet de Lot-et-Garonne.

Faciliter notre vie quotidienne en améliorant l’accès des services publics ou privés indispensables !


Certains territoires, et tout particulièrement ceux situés en zone rurale, font face à des difficultés d’accès aux services et se trouvent confrontés à un risque de dévitalisation. Les mutations technologiques et sociales ont impacté les relations entre les citoyens et des services publics jugés, parfois, insuffisamment accessibles et ne répondant pas toujours aux attentes de la population notamment en matière de qualité et d’efficacité.


Afin de répondre à ces enjeux, le législateur a imaginé des dispositifs permettant d’améliorer l’accès des services au public notamment en privilégiant les zones les moins pourvues. Le Département, conforté par la loi NOTRe du 7 août 2015 dans ses missions de solidarités humaines et territoriales, doit réaliser conjointement avec l’Etat, un schéma départemental d’amélioration de l’accès des services au public (SDAASP). Ce schéma représente une réelle opportunité pour notre département rural. Il va permettre d’évaluer l’offre existante, d’imaginer l’équilibre, de comprendre les besoins de la population et d’envisager de nouvelles solutions de services, de manière prospective, solidaire et concertée. Ce sujet étant majeur, nous avons souhaité impulser la démarche le plus rapidement possible. 


En effet, il est essentiel de garantir la qualité des services, l’égalité entre nos territoires pour en favoriser le développement, la dynamisation locale et l’attractivité. Le champ des services concernés inclut naturellement les services publics, délivrés par des opérateurs nationaux et locaux, mais également les services associatifs ou privés, marchands ou non marchands. Le périmètre de cette démarche va donc au-delà des services rendus par l’Etat et les collectivités territoriales. 


Nous avons imaginé une méthodologie participative intégrant votre avis, que vous soyez usagers, élus ou opérateurs de services.


Améliorons ensemble nos services au public !